Tous les articles par dans Jessica Simens

Constituer une équipe idéale pour son entreprise

L’essor d’une entreprise repose surtout sur les compétences de l’équipe. Le recrutement ne doit donc pas se faire par hasard. Les recruteurs sont obligés de ne s’intéresser qu’à des candidats potentiels. Ainsi, ils peuvent s’attendre à une meilleure productivité. D’ailleurs, cette opportunité boostera le chiffre d’affaires de l’entreprise, et même sa notoriété.

Ne penser à bâtir qu’une équipe solide

Chaque employeur a déjà une idée en tête de ce qu’est un meilleur employé. Il ne doit pas se contenter des qualifications et des compétences. Il faut aussi s’intéresser à la question de compatibilité ainsi qu’à des qualités supplémentaires. Pour certaines activités, la rapidité s’impose. Tandis que pour d’autres, un travail méticuleux et une finition parfaite sont de mise. Tout dépend donc du poste proposé. À titre d’exemple, un futur service à la clientèle doit savoir écouter et réagir dans le meilleur délai.

L’endroit s’insère aussi parmi les principaux critères pour constituer une belle équipe. Une fois les profils idéals définis, il faut entrer en contact avec les nouveaux diplômés. Pour ce faire, les réseaux dédiés aux professionnels serviront d’une aide capitale aux embaucheurs. L’on peut citer, par exemple, Viadeo, LinkedIn, etc.

Miser sur un plan de recrutement bien dressé

Les entreprises, qu’elles soient petites ou grandes, doivent prêter plus d’importance à la préparation d’une description de poste. Cette étape permet de souligner les exigences. Le document doit, en effet, comporter cinq principaux points, dont l’intitulé du poste et les informations sur l’entreprise. Il ne faut pas non plus négliger la description du poste, les profils recherchés et les indications pour postuler.

Avant de présélectionner les candidats, le recruteur peut contacter les postulants par courriel ou téléphone, afin de demander un complément d’information. À l’aide de l’administration de tests, le recruteur pourra cerner facilement les candidats compétents. Lors de l’entrevue, le personnel chargé de l’embauche peut utiliser une grille d’analyse. Elle lui permettra de peser les forces et faiblesses des intéressés au poste.

Cibler les meilleurs étudiants universitaires

Les entreprises tournant vers l’avenir donnent aussi des places pour les nouveaux diplômés sans expérience et les étudiants universitaires. Elles peuvent identifier à l’avance les profils prometteurs avant même qu’ils aient en poche leur diplôme. Elles choisissent ainsi de rester en contact avec eux tout au long de leurs études.

Il est tout à fait possible de former une banque de candidats. Pour ce faire, il suffit de procéder à des interviews des étudiants. Ces entretiens permettent de cerner les éléments compétents. Il ne reste plus qu’à tisser des relations avec eux en misant sur le parrainage des activités. Certaines entreprises qui s’intéressent aux étudiants universitaires potentiels n’hésitent pas non plus à participer aux foires de recrutement. À noter que ces bonnes pratiques ne sont plus réservées uniquement aux multinationales. Les PME, elles aussi, peuvent trouver leurs futurs collaborateurs dans les cercles universitaires.

Tout savoir sur la liquidation d’une EURL

Une EURL ou entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée est une SARL qui n’a qu’un seul associé. La liquidation d’une telle société se déroule suivant un processus assez complexe. Vous n’avez pas pu atteindre les objectifs fixés au moment de la création de l’EURL ? Vous aimeriez bénéficier d’informations fiables et sûres avant d’engager la procédure de liquidation de l’EURL ? Nous vous disons tout dans cet article. 

Quelle est la procédure de dissolution-liquidation d’une EURL ? 

La procédure de dissolution d’une EURL doit être lancée par l’associé unique, étant donné qu’il est le seul à prendre des décisions dans l’entreprise. Celui-ci est tenu de consigner la décision de liquidation dans un procès-verbal tout en précisant qui est le liquidateur. En effet, ce dernier pourrait être un professionnel ou une autre personne. Le procès-verbal doit aussi préciser la durée de la mission et les obligations du liquidateur. Il pourra être enregistré gratuitement auprès du service des impôts et des entreprises. 

Dans ce cas de figure, l’associé unique perdra son pouvoir de direction au profit du liquidateur. Un avis de liquidation sera ensuite publié dans un journal d’annonces légales. Grâce à cet avis de liquidation, une attestation de parution sera envoyée au greffe chargé d’enregistrer la décision de dissolution. Ensuite, le liquidateur pourra apurer le passif et réaliser l’actif. Pour en savoir plus sur la liquidation EURL, vous pouvez contacter un cabinet de formalités juridiques en ligne. 

Que se passe-t-il après la liquidation de l’EURL ? 

L’administration doit être tenue informée de la clôture de la liquidation. Cette information est transmise par le greffe du tribunal de commerce ou le centre de formalités des entreprises et l’administration fiscale. Il faut ensuite que l’associé unique valide le rapport réalisé par le liquidateur. Cette étape de la procédure met un terme au mandat conféré au liquidateur. L’associé unique redevient ainsi le maître des opérations. 

Il peut aussi confier les formalités de clôture de la liquidation au RH ou à une tierce personne. Les pièces constituant le dossier transmis au greffe du tribunal de commerce sont l’exemplaire original de la décision de dissolution et liquidation de l’entreprise, le formulaire M4 de radiation d’entreprise du registre du commerce et des sociétés en trois exemplaires, un exemplaire certifié conforme des comptes réalisés par le liquidateur et validés par l’associé unique… 

Comment bien bien choisir votre agence seo

Avec la prolifération des sites internet sur la toile, il devient de plus en plus difficile de se hisser au top classement dans les SERPs. Si vous ne disposez pas d’un budget illimité pour payer de la publicité afin de générer du trafic sur votre site, la meilleure solution serait de procéder au référencement naturel de votre site qui permet une plus grande visibilité d’une part et un trafic d’excellente qualité d’autre part, sans oublier qu’un site ayant bénéficié d’un référencement naturel bénéficie d’un positionnement dans les résultats de recherche dans la durée, contrairement à l’achat de trafic dont l’affichage dépend des euros dépensés. Procéder au référencement naturel de votre site est un travail qui requiert des compétences que ne possèdent pas le commun des mortels. D’où l’importance de faire appel à une agence SEO pour améliorer le positionnement de votre site. Comment bien choisir votre agence de référencement naturel est la question à laquelle, nous tenterons de répondre tout au long de cet article !

La réputation de l’agence SEO : tu vérifieras

Plutôt que de confier le référencement de votre site à une agence SEO quelconque, nous vous recommandons vivement d’être très sélectif, car de ce choix dépendra votre retour sur investissement. Le premier critère à prendre en compte au moment de choisir votre agence de référencement naturel, est de vous assurer que celle-ci bénéficie d’une très bonne réputation dans le milieu SEO. Pour cela, vous devrez dans un premier temps faire des recherches sur internet avec des requêtes comme « agence de référencement naturel », « agence SEO » et bien plus encore. L’objectif est de vous assurer que le site web de l’agence que vous aurez choisie est bien positionné sur les moteurs de recherche pour les principales requêtes relatives à son secteur d’activité.

Les références de l’agence de référencement : tu regarderas

Une fois que vous aurez sélectionné quelques agences SEO bien positionnées dans les moteurs de recherche pour les principaux mots clés correspondant à leur secteur d’activité, vous devrez par la suite faire un tour du côté de leurs références. En effet, une bonne agence SEO mettra en évidence sur son site web les résultats obtenus avec ses précédents clients. Dans un premier temps, il vous suffira de faire des recherche sur Google correspondant aux principaux mots clés de ces sites références afin de vous assurer que ces derniers bénéficient d’un très bon positionnement dans les moteurs de recherche. Confiez votre SEO à une agence qui vous donnera des conseils pour la réussite de votre référencement naturel est la meilleure option pour obtenir d’excellents résultats.

Focus sur l’environnement de travail pour booster vos salariés

Pour booster la production, la créativité de vos salariés, et aussi vos chiffres d’affaires, vous devez vous attarder davantage sur l’environnement de travail que vous proposez. Voici notamment quelques idées que vous pouvez exploiter en ce sens.

Un espace ouvert : la tendance du moment

De nos jours, les entreprises modernes optent pour la plupart pour un espace de travail ouvert. C’est beaucoup plus convivial et permet une meilleure cohésion entre les équipes. En outre, vous n’aurez aucun mal à trouver les mobiliers nécessaires pour ce genre de décoration.

Un espace ouvert peut aussi s’avérer intéressant économiquement parlant. Vous ferez une économie de place, ce qui peut impacter sur le loyer. Afin de donner un peu plus de profondeur à votre aménagement, quelques plantes vertes ici et là et un bon système d’éclairage feront amplement l’affaire. Veillez à assurer le confort de vos salariés pour leur permettre de développer tout leur potentiel.

Un espace détente dans vos locaux : une bonne idée

Mais dans vos locaux, vous ne devez pas uniquement proposer des bureaux. On mise actuellement plus sur le concept de « bien-être au travail ». Et pour ce faire, vous devez installer des espaces de détente. Cela peut être des salles de massages, des salles de sport, voire même des pièces pour les siestes. Les cafétérias font aussi leur grand retour dans certaines entreprises. Ce qui permet à la fois d’économiser du temps, d’éviter le retard et de garantir le confort de vos salariés.

Ces espaces de détente sont, contrairement aux idées reçues, des avantages pour le bon développement de votre entreprise. En effet, en permettant à vos salariés de profiter de tels avantages, vous impactez sur leur motivation. Sans compter que ce sont de bonnes solutions pour traiter le stress.

Favoriser la concurrence : comment bien faire les choses ?

La concurrence est un mal nécessaire dans une entreprise. C’est une technique qui a d’ores et déjà fait ses preuves dans l’optimisation de la productivité des salariés. Mais il y a toutefois de bonnes manières d’agir pour ne pas mettre en péril la cohésion de vos équipes et l’environnement agréable de travail. On parle d’une « concurrence amicale ».

À la clef, quelques avantages : une prime, des congés, un voyage, etc. Vous pouvez également proposer une augmentation ou une promotion. Tout dépend aussi de l’importance de la tâche à réaliser. Vous devez vous assurer de l’égalité des chances pour chaque participant. Mettez en place un comité qui vous aidera à juger des résultats pour éviter toute partie prise pour une équipe ou une autre.

Afin de minimiser les tensions, organisez fréquemment un débriefing avec les équipes. Cela vous aidera aussi à bien gérer le projet et son évolution.

Entreprise : les bonnes pratiques pour instaurer une bonne organisation

Un fonctionnement efficace ne se constate qu’à l’issue d’une organisation claire au sein de l’entreprise. Le chef d’entreprise n’a, pour ce faire, qu’à veiller à une étude du fonctionnement interne. Il peut ainsi constater si l’organisation choisie ouvre vers une efficacité. Il doit donc se demander si chaque membre de l’équipe maîtrise ses propres missions.

Organisation, le gage de la performance de l’entreprise

Une organisation clarifiée ouvre vers une amélioration du fonctionnement aussi bien pour la direction que pour les salariés. Cette clarification des tâches de chacun permet une meilleure répartition des dossiers. Elle donne également une vision plus précise des missions à affecter. Les tâches seront également représentées dans les meilleures conditions.

Quant aux collaborateurs, la définition des rôles facilite l’affectation des tâches. Elle permet aussi de cerner les attentes de la direction. Chaque employé se concentrera alors sur ses propres tâches, ce qui constitue le secret de l’acquisition de compétences. Bien évidemment, il pourra renforcer sa capacité et augmenter sa productivité. Le gain de temps optimal fait aussi partie des avantages de la répartition claire des missions. Cette initiative chasse toutes sortes d’incompréhensions et d’erreurs.

Les outils d’aide à privilégier

Les entreprises peuvent désormais profiter de l’abondance des supports et outils d’aide à l’organisation. L’on peut citer, par exemple, la fiche de poste. Outil indispensable en matière d’organisation d’entreprise, elle met l’accent sur le poste et les compétences requises pour son élaboration. Il ne faut pas non plus négliger le tableau de suivi des compétences.

Cet outil permet la planification du remplacement en cas d’absences. Il sert également à identifier les points faibles de certains collaborateurs ou postes. Il peut même recommander la nécessité d’une formation ou bien d’un recrutement. L’organigramme, quant à cet outil spécial, permet d’identifier les collaborateurs ainsi que les services. Il souligne les techniques d’organisation, les principaux postes-clés et les personnes-clés à l’essor de l’entreprise.

D’autres astuces pour une organisation efficace

Chaque entreprise a généralement sa propre organisation. Dans la plupart des cas, elle s’instaure au fil des années, et cela, de façon incrémentale. Une organisation efficace permet d’affronter en toute fierté les futurs défis. Ils peuvent concerner les éventuels changements liés à la technologie, aux nouvelles lois en vigueur, à une forte concurrence, etc.

L’employeur doit également privilégier la veille organisationnelle pour s’assurer que les indicateurs d’une bonne organisation sont bel et bien au rendez-vous. Ils incluent généralement la facilité de recherche des informations et documents. La gestion de priorités doit également être mise en place. L’on peut également citer la tenue des engagements, la préparation des rendez-vous dans les meilleures conditions, etc. Une organisation efficace au sein d’une entreprise ouvre, en tout, vers un travail vite fait et de façon régulière. D’ailleurs, une équipe organisée constitue la clé de l’essor et de la forte notoriété.

Offre d’emploi : mentionner le salaire

Les entreprises ne mentionnent la rémunération que très rarement, sauf pour les postes très sollicités. Toutefois, les candidats souhaitent connaître a priori le salaire, avant de déposer leur candidature.

La rémunération, un des critères importants aux yeux des candidats

Les recruteurs se basent sur le poste et l’expérience exigée, afin de déterminer s’il faut mentionner ou non le salaire. Selon le résultat de l’enquête menée à l’initiative d’OpinionWay, en 2014, les postulants français considèrent la rémunération comme l’un des critères essentiels. Outre le descriptif ou les futures missions et la situation géographique, ils s’intéressent au montant de la rémunération. Pour augmenter ainsi la chance de tomber sur des candidats potentiels, il vaut mieux indiquer le salaire.

Une information non obligatoire

Jusqu’à présent, aucune loi n’oblige les entreprises de mentionner le salaire à travers leurs offres d’emploi. Pourtant, il fait partie des informations importantes aux yeux des candidats. Les recruteurs n’hésitent généralement pas à indiquer, de façon explicite, le salaire pour certains postes, comme le commercial. Ils montrent clairement la rémunération, par exemple, pour un métier de commercial sédentaire. Ils n’hésitent même pas à indiquer le salaire fixe. Ils mettent aussi l’accent sur les différents types d’avantages au profit des futurs salariés. Ils incluent généralement les primes de vacances, les primes d’enfants, l’épargne salariale, etc.

Néanmoins, les informations relatives au salaire restent minimes pour d’autres postes, comme le chargé de communication. Les embaucheurs ont, parfois, tendance à ignorer la partie pour les avantages. Or, pour attirer l’attention des candidats talentueux, l’idéal reste de ne pas négliger la ligne rémunération. Cette pratique doit donc faire partie des habitudes des recruteurs lors de la rédaction des offres d’emploi.

Comment les candidats voient-ils les formules creuses ?

Les candidats potentiels restent souvent vigilants face aux offres qui mettent en relief des formules creuses. Tout comme dans d’autres domaines, un flou correspond à un domaine qui n’est pas trop clair. Les recruteurs feront ainsi mieux d’éviter les expressions banales, comme « rémunération intéressante », « salaire selon le profil ou l’expérience », « rémunération à négocier », etc. Ce genre d’informations risque, d’ailleurs, de décevoir les postulants. Effectivement, par « rémunération attractive », ils s’attendent à un salaire qui dépasse largement la rémunération proposée par d’autres entreprises.

Le salaire est aussi soumis à la loi de l’offre et de la demande. Voilà pourquoi la rémunération dans le secteur de la culture se limite au SMIC. Tandis qu’un salarié dans le BTP peut toucher plus de 50 000 euros bruts par an. Les candidats s’attendent donc à une information précise sur le salaire, même si elle ne concerne qu’une fourchette. Si les entreprises s’apprêtent à faire profiter aux nouvelles recrues des avantages particuliers, comme le prime d’intéressement, les chèques voyage ou autres, il faut les mentionner.

Recrutement : comment vous faciliter la tâche ?

Peu importe la taille de votre entreprise, votre domaine d’activité et vos années d’expérience en la matière, à un moment ou à un autre, il faudra recruter. C’est une démarche pour le moins compliquée, notamment que les candidats ne respectent pas toujours les profils que vous avez indiqués. Pour ne pas perdre votre temps dans l’analyse de chaque candidature, voici quelques techniques RH que vous pouvez utiliser.

S’adresser à un site de recrutement

C’est une solution très prisée par les grandes marques actuellement. Il faut dire que les sites de recrutement ne manquent pas sur la toile. Ils proposent un accompagnement sur mesure dans la recherche du profil idéal en fonction des critères que vous avez imposés. Le rôle de ces prestataires ne consiste pas uniquement à publier des annonces sur leur interface d’accueil. Ils peuvent aussi vous aider dans le triage des candidatures. Ils ne vous envoient ainsi que les profils qui s’adaptent réellement à vos besoins. Ils peuvent même faire passer des tests aux postulants afin d’estimer leur sérieux et leur professionnalisme.

Faire le tour des CV en ligne

Une autre astuce serait aussi d’éviter de publier les annonces. Toujours sur les sites de recrutement, vous pouvez faire le tour des CV en ligne. Certains professionnels y ont un profil. Vous pouvez donc directement les contacter et leur proposer un entretien.

Mais cette démarche présente quelques inconvénients. En premier lieu, elle peut prendre énormément de temps. En outre, certains candidats ne sont pas connectés en permanence donc ne peuvent pas voir votre demande. Sans compter que d’autres peuvent ne plus être disponibles. Vous avez donc au final un choix assez limité.

Par ailleurs, pour vous entourer des meilleurs, vous devez choisir avec soin le site de recrutement que vous visitez. Généralement, plus il est réputé, plus vous aurez de profils disponibles que vous pourriez consulter gratuitement.

Personnaliser vos annonces

Vous avez envie d’utiliser la vieille astuce de l’annonce de vacances de poste ? Grand bien vous fasse ! Mais dans ce cas, personnalisez le vôtre. Il y a des experts et des sous-traitants qui peuvent vous aider en ce sens. Non seulement, vous devez y présenter votre entreprise, le poste disponible ainsi que les critères pour postuler. Mais vous devez également préciser vos exigences particulières : langues, disponibilités, expériences, acceptez-vous les débutants ? etc. Vous devez également insister sur les conditions pour prétendre à l’emploi : adresse mail, délais, test, et bien d’autres. Insistez bien sur les dossiers à fournir et les conséquences en cas de non-respect de ces normes. Généralement, les recruteurs se contentent de « les candidatures incomplètes ne seront pas prises en compte ». Cela facilitera le tri entre toutes les propositions.

Comment inciter davantage de profils à travailler pour votre compte ?

C’est un fait ! Afin de garantir la réussite de votre entreprise, vous devez vous entourer des meilleurs. Cela peut être quitte à débaucher des prestataires d’un de vos concurrents. Le problème étant que le nombre de postulants diminue de plus en plus dans certains domaines. Les salariés sont tentés de se lancer à leur compte et de devenir consultants. Comment faire pour inciter davantage de postulants ? Voici quelques techniques.

Un accompagnement professionnel dans la rédaction des annonces

Tout est dans la rédaction de vos annonces. Elles doivent non seulement donner envie, mais doivent aussi présenter sous les meilleurs auspices votre entreprise. Il ne suffit pas d’insister sur les spécificités du profil que vous recherchez.

Pour séduire les meilleurs profils, un accompagnement professionnel dans la rédaction de vos annonces de vacances de poste peut s’avérer être utile. Des experts vous conseilleront sur les tournures à employer et les informations à insérer dans cette dernière pour booster les candidatures.

Proposer un système de candidature spontanée

De plus en plus de sites proposent également un système de candidature spontanée de nos jours. Ce qui incite davantage de personnes à postuler. Cette technique vous permet également d’éluder les publications sur les sites de recrutement en tout genre. Et cela permet d’instaurer de meilleures relations avec vos collaborateurs.

Cependant, question de management oblige, vous devez avoir un service spécialisé dans la gestion des candidatures. Vous pouvez entre autres sous-traiter cette partie à une agence de recrutement spécifique afin de ne pas crouler sous les dossiers. Le principe consiste tout de même à permettre l’envoi de CV et de lettre de motivation à n’importe quel moment.

Insister sur les avantages de votre société

Les salariés sont plus attirés par l’ambiance et les avantages dans une société de nos jours. Pour attirer les jeunes candidatures, il faudra insister sur la présence des appareils high-tech, le respect des normes informatiques et web, etc. Pour séduire les personnes d’un certain âge avec une certaine expérience, il faudra insister sur le cadre de travail, les avantages sociaux, etc. dans tous les cas, vous ne devez pas minimiser l’importance des différents points positifs de votre entreprise.

En outre, une brève présentation de votre activité et des années d’expérience dont vous êtes dotés ne serait pas du luxe. Il ne faut pas oublier qu’un emploi peut aussi impacter sur la qualité des CV. Ce sont donc des détails qui peuvent aider à convaincre certains postulants, notamment les meilleurs.

Sur votre site, ne vous contentez pas d’un historique de 1 000 mots. Proposez des images, des photos et des statistiques afin de rassurer vos postulants. Il n’est pas rare que les candidats fassent des recherches sur les marques avant d’envoyer leur candidature.

Quelles sont les erreurs à éviter pour être un bon manager ?

Les erreurs ne sont pas fatales si elles sont commises par inadvertance et ignorance. Toutefois, si vous êtes à la tête d’une équipe, il est quand même important de connaitre les points importants pour être un bon manager. Vous pouvez déjà éviter les erreurs de débutant en matière de management pour vous faire respecter par vos collaborateurs. Découvrez ces erreurs et profitez de cette connaissance pour vous améliorer.

La perte de contrôle sur votre équipe

En tant que manager, vous vous mettez une pression pour tout contrôler. Ce n’est pas la bonne attitude à adopter, car vous serez vite dépasser par les événements et par les charges de travail que vous entreprenez. Pour être un bon manager, vous devez faire confiance à chaque membre de votre équipe. Vous devez savoir déléguer les tâches et de demander conseil au besoin. Sachez que chaque personne sous votre aile est différente et elle possède leur propre façon de venir à bout d’un problème au travail. Vous n’allez pas leur donner votre autorité, mais ils peuvent participer à leur niveau pour résoudre le problème. Soyez juste envers votre équipe, vous leur laissez un peu de liberté tout en les cadrant en même temps. Il faut savoir poser les limites et laisser la liberté, et ce au bon moment. C’est le défi quotidien d’un manager compétent, il doit toujours voir dans chaque situation l’équilibre. Vous pouvez communiquer clairement avec votre équipe en leur expliquant les règles à chaque nouveau défi. C’est ainsi que vous allez devenir un bon manager, vous les informez à tout moment de ce qu’il est permis de faire et de ce qui est interdit.

L’oubli de la cohésion au sein de l’équipe

Le facteur humain est le point le plus important dans une entreprise. En tant que manager, vous ne devez jamais oublier cela. Au lieu de vous perdre dans les problèmes courants au travail, vous devez prendre du temps pour créer du lien entre les membres de votre équipe. Vous devez prendre en considération la cohésion de votre équipe au risque de les démotiver ou de les faire vivre une ambiance malsaine au lieu du travail. Avec de bonnes astuces, vous pouvez y remédier rapidement. Il peut s’agir d’une petite réunion régulière entre les membres de l’équipe, de partage d’expériences, d’un séminaire sur la cohésion de groupe et bien d’autres encore.

Ne prenez pas tout à cœur

Vous êtes le manager, vous êtes le pilier et le centre de votre équipe. Il n’est pas rare que vous soyez également la cible de propos malveillants, voire méchants. Vous ne serez plus à l’abri des critiques et ce sera votre lot quotidien en tant que chef d’équipe. Ne faites pas une affaire personnelle de tout ce que vous entendez. Soyez un bon exemple et faites la part des choses, vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde. Entre autres, gérez vos émotions et restez toujours professionnel dans vos gestes et vos mots.

Le bonheur au travail est une motivation suffisante pour les employés

Un salarié heureux est plus performant qu’un salarié frustré, voire démotivé. Sachez que le bonheur est une question de perception et avec quelques gestes de bienveillance, vous pouvez rendre votre entreprise plus performante. Si les employés sont motivés pour aller au travail chaque matin, vous pourrez optimiser vos dépenses sur le bonheur au travail. Découvrez quelques astuces utiles pour rendre vos employés motivés et heureux.

Apprenez à vos employés le concept du bonheur au travail

Le bonheur au travail est un concept moderne que de nombreuses entreprises cultivent pour motiver leurs employés. Comme c’est une question de perception, il est primordial de faire connaitre aux salariés le secret. Vous pouvez faire appel à un coach extérieur qui est spécialiste du bonheur au travail. Ainsi, vous partagerez avec vos employés une valeur inestimable que vous allez faire grandir ensemble. Le but est de faire régner dans l’entreprise une ambiance positive où la communication est possible à tous les niveaux de la hiérarchie. Vous cultivez ainsi un terrain de compréhension voire de fraternité au sein de l’entreprise. Vous pouvez par la suite grâce aux nombreux feedbacks prendre les bonnes décisions pour améliorer les conditions de travail de tout un chacun. Il est important de parier sur les humains, car s’ils sont démotivés, c’est l’entreprise qui va être moins performante. Le taux d’absentéisme, la jalousie, la rancœur, la concurrence malsaine, et bien d’autres encore sont les plaies qu’il faut guérir pour atteindre le bonheur au travail.

Donnez à vos salariés un cadre de travail confortable

Un employé passe près de 8 heures par jour dans son lieu de travail. En tant qu’employeur qui se soucie du bonheur de ses salariés, vous devez prendre soin du cadre du travail de ces derniers. Allouez un budget pour changer les chaises de bureau ou encore pour repeindre les murs peuvent être un bon investissement. Si vous allez plus loin dans cette démarche, vous pouvez même créer une pièce de détente pour vos employés. Il est prouvé qu’une petite sieste de 20 minutes est efficace pour booster le travailleur. Vous pouvez également faire des séminaires sur le bien-être au travail ou pourquoi pas organiser des team building en extérieur pour renforcer la cohésion de vos employés. De nombreuses stratégies sont aujourd’hui d’actualité pour mettre en avant le bien-être des employés. De nombreuses études montrent que ces investissements ne sont pas conséquents par rapport aux bénéfices que les employés effectuent lorsqu’ils sont heureux. Le plus important au sein d’une entreprise est la considération des talents de chaque collaborateur. Vous pouvez prendre du temps pour les connaitre, car il se pourrait qu’un jour vous en ayez besoin. Vous devez avant tout donner l’exemple d’un bon employeur sans pour autant tomber dans la camaraderie avec vos employés.