Statut Auto-Entrepreneur : les raisons de se lancer

Statut Auto-Entrepreneur : les raisons de se lancer

Alors que les enjeux sociétaux ne cessent de défrayer la chronique à l’image de l’obésité ou encore de l’addiction aux écrans et de ses conséquences néfastes sur le comportement, le monde du travail connait aussi une petite révolution. Alors que les attentes des salariés ne correspondent plus au mode de management actuel, de nombreuses autres notions structurelles impactent le marché de l’emploi. En effet, alors que les générations passées menaient leur carrière dans une seule et même entreprise, actuellement il est possible de cumuler une dizaine de postes sur une carrière, mais aussi de jongler sur plusieurs emplois, de cumuler plusieurs activités professionnelles. Trouver du sens au travail, être épanoui professionnellement semble être les leitmotivs pour s’accomplir. Face à cette relation de travail, vous êtes nombreux à vouloir vous lancer en tant que travailleur indépendant. Gros plan sur les raisons qui font que cette pratique se développe, se démocratise de plus en plus.

Auto-Entrepreneur, bien des avantages 

Depuis quelques années, le statut d’auto-entrepreneur séduit. D’ailleurs, les partenaires sont nombreux pour vous accompagner sur toutes les étapes de création de votre activité professionnelle. Une séduction rendue possible par la création en 2008 d’un régime simple qui favorise la création d’entreprise. Un statut qui séduit depuis plus d’un million de Français ! Tel un ovni dans le paysage des formes juridiques françaises, le statut a bien plus d’un atout.

Auto-Entrepreneur : des démarches administratives simplifiées

Vous avez décidé de vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur. Dès lors, vous profitez d’un statut juridique simplifié vous permettant de démarrer votre activité. Quels que soient votre activité, vos envies et vos moyens, les conditions pour devenir auto-entrepreneur sont souples. Pour cela, une simple déclaration suffit et il en est de même si vous souhaitez arrêter. Côté comptabilité, là encore le dispositif est allégé. Seules la tenue d’un livre de recettes, la conservation des pièces justificatives des achats et des ventes sont indispensables. 

Auto-Entrepreneur : un régime social et fiscal avantageux

En tant que « micro-entrepreneur », vous vous acquittez des cotisations et des contributions sociales aisément. Le paiement mensuel ou trimestriel des cotisations est déterminé par l’application d’un taux de cotisation sur le chiffre d’affaires déclaré. Et, dans la veine de la dématérialisation des actes administratifs, tout se fait en ligne sur le portail des auto-entrepreneurs. Dans la mesure où le chiffre réalisé est nul, la cotisation sociale sera nulle. En marge, dépendamment du statut choisi, il est possible d’être exonéré de charges sociales. En tant qu’auto-entrepreneur, de droit, vous pouvez bénéficier d’une franchise de TVA, d’opter pour le prélèvement libératoire notamment. Pour ne pas vous tromper, il convient de vous faire épauler par des professionnels. 

Auto-Entrepreneur : le métier de ses rêves à portée 

Le dispositif de l’auto-entrepreneur vous permet d’exercer en votre propre nom une activité. Toutes les activités peuvent aussi en bénéficier. Que vous soyez un artiste, un yogiste, un rédacteur pour une plateforme de netlinking clés en main … la palette de métiers possible est importante. Le cumul du statut d’autoentrepreneur et celui de salarié sont également envisageables. Bien entendu, mieux vaut vous rapprocher de votre RH pour en connaître les modalités de réalisation, les contraintes éventuelles aussi. En effet en tant qu’auto-entrepreneur vous devez demander une autorisation écrite et opter pour un emploi qui ne fasse pas concurrence à votre employeur. 

Jessica Simens